Les matins chagrins

Générique technique :

Réalisateur Jean-Pierre Gallepe

Scénario Jean-Claude Izzo
Scénario Jean-Pierre Gallepe

Sociét�� de production Matin Films
Producteur délégué Jean-Pierre Mabille
Directeur de production Monique Calisti
Directeur de la photographie Claude Creton
Ingénieur du son Yves Zlotnicka
Compositeur de la musique Jean-Guy Coulange
Compositeur de la musique Patricio Villarroel
Monteur Anita Fernandez
Générique Artistique

Hugues Quester (Dan)
Anouk Grinberg (Léna)
Patachou (Alice)
Michel Vitold (Georges)
Albane Guilhe (Mireille)
Christiane Cohendy (Louise)
François Creton (Souris)
Jean Dautremay (le maire)
Christian Ruche (le frère de Mireille)
Alain David-Gabison (l’ami de Dan)
Résumé :

Journaliste dans une radio locale de banlieue, Radio G, Dan vit avec sa fille Léna, âgée de dix-sept ans. Il est séparé de sa femme, Louise, qui l’a quitté pour Pastor, avocat réputé, ami de Dan depuis les événements de mai 1968. Dan souffre encore de cette séparation. Un soir, Louise vient lui rendre visite. Au même moment, Pastor lui donne un rendez-vous, sans explication, auquel Louise le supplie de ne pas aller. Sur les lieux du rendez-vous, Dan trouve Pastor mort et maquille ce qu’il suppose être un meurtre en suicide. Il mène alors une enquête à travers les témoignages des compagnons de lutte de Pastor sur des affaires plus ou moins clandestines (Chili, Maroc, Grèce). Dan renoue des relations avec Mireille, une jeune fille revenue chez ses parents. Il tombe amoureux d’elle mais ne peut oublier ce qu’il a vécu avec Louise. Pendant ce temps, Léna et son copain Souris cherchent une grosse somme d’argent. Sur les insistances de Dan, Souris dévoile que Léna comptait obtenir cet argent de Pastor. Comprenant peu à peu qui a tué Pastor, Dan revoit Louise qui avoue le meurtre de son compagnon.
© Les Fiches du Cinéma