Biographie

1Le père de Jean Claude IZZO, Gennaro est né en janvier 1916 à Castel San Giorgio (près de Salerne ) en Italie. Il est issu d’une famille de 7 enfants. Sa sœur Antoinette et son frère Antoine émigrent à Marseille à l’âge de 15 ans en 1929, quelques mois plus tard Gennaro les rejoint à l’âge de 14 ans. Il travaille comme barman dans de nombreux établissements, puis avec sa sœur et son beau-frère Charles DE PERETTI, il se fixe au bar de l’Amicale Ajaccienne (démoli en 1943) place de Lenche.    

 

                    ��           ��          ~

 

2Sa mère, Isabelle NAVARRO est née en février 1918, rue des Pistoles au Panier à Marseille, d’un père espagnol, émigré très jeune à Marseille qui travaillait comme docker. Elle a deux sœurs et un frère. Isabelle travaille alors comme couturière rue de Rome.

 

                          ��                ~

 

3Trois à quatre fois par jour Isabelle vient voir sa belle sœur rue de la Cathédrale, elle passe par la place de Lenche et donc devant le bar de l’Amicale Ajaccienne. Un jour, elle fait la connaissance d’Antoinette, la sœur de Gennaro. Après quelques semaines d’amitié, Antoinette lui présente Gennaro son fr��re. Bien qu’il n’aime pas danser, Gennaro emmène Isabelle danser de nombreuses fois au salon de l’Alhambra. Ils se marient en juin 1941 à la Cathédrale de la Major et ils s’installent au-dessus du bar. En 1943, quand les Allemands commencent la démolition des vieux quartiers ils sont expulsés et quittent le quartier avec le strict minimum. Grâce à l’intervention de Charles DE PERETTI, ils évitent le transfert au camp de Fréjus. Ils partent à pied jusqu’à la Millière où ils seront héberg��s chez leur belle sœur. Ils y restent un an, puis ils s’installent
dans les immeubles de la Sogima, rue Brunettière,
où Jean Claude naît le 20 juin 1945.

 

                                           ~

 

4Il va à l’école boulevard Boisson, au patronage de la Paroisse Saint Calixte où il y fait sa communion. Jean Claude est un tr��s bon élève. Il écrit en permanence des histoires et des poèmes sur des cahiers. Comme la plupart des enfants d’immigrés, il est néanmoins orienté dans une école technique, le lyc��������e des Remparts, boulevard de la Corderie où il obtient un CAP de «tourneur-fraiseur». Avec des amis, ils montent une boîte de nuit à la Plaine qui ne durera que quelques mois, alors qu’il n���a encore que 16 ans. En 1963, il entre comme vendeur à la librairie «la Clairière » rue Grignan. Il milite activement à Pax Christi (mouvement catholique pour la Paix).

 

                                           ~

 

5En 1964, il est appelé pour faire son service militaire et part à Toulon puis en bataillon disciplinaire à Djibouti. Il y fait une grève de la faim où il perd 15 kilos. A cette même époque, Il prend aussi beaucoup de photos et écrit pour le journal de l’armée. A son retour, e